Pour faciliter la communication entre les étudiants algériens préparant un magistère et les doctorants titulaires d'un magistère et tous les diplômés du système classique

Nous cherchons des modérateurs pour nous aider à gérer et améliorer le forum, SVP contactez l'administrateur, merci d'avance pour votre soutien!
Derniers sujets
» Recherche d'un encadreur pour doctorat en traduction
Mer 15 Nov 2017 - 9:10 par Boubrit

» Concours doctorat 2017/2018
Dim 5 Nov 2017 - 16:10 par Invité

» inscription 1ere année doctorat en science (doctorat classique)
Dim 5 Nov 2017 - 9:46 par SYH

» concours d'ingénieur de laboratoire en automatique
Mer 25 Oct 2017 - 11:33 par Invité

» heure max pour un vacataire
Jeu 19 Oct 2017 - 15:30 par Invité

» interrogation
Mar 10 Oct 2017 - 18:47 par Invité

» cherche sujet concours doctorat electrotechnique
Sam 7 Oct 2017 - 22:32 par maitre05

» modèle d'une autorisation d'un employeur pour passer le concoure de doctorat
Mar 3 Oct 2017 - 10:42 par HANANE SA

» Recrutements MAB - Les dernières annonces
Sam 30 Sep 2017 - 17:07 par Invité

»  Concours de recrutement MAB es-senia-Oran
Mar 26 Sep 2017 - 14:19 par yaminata

» Résultat de concours de recrutement MAB USTO-Oran
Lun 25 Sep 2017 - 20:06 par yaminata

» Inscription doctorat cotutelle ????
Dim 24 Sep 2017 - 17:24 par chemistrym

» INSCRIPTION AU MASTER BIOLOGIE UNIVERSITE DE BLIDA
Jeu 21 Sep 2017 - 22:55 par Invité

» je cherche une solution
Dim 17 Sep 2017 - 21:48 par bbilel

» Déroulement de la préparation du doctorat aprés admission
Ven 15 Sep 2017 - 10:54 par HC79

» doctorat en science en architecture
Mar 12 Sep 2017 - 11:48 par Invité

» Concours de Doctorat 2017/2018 ?
Mar 29 Aoû 2017 - 17:53 par Abdou13016

» possibilité de se réinscrire
Sam 26 Aoû 2017 - 17:44 par Invité

» msila mab 2017
Mer 16 Aoû 2017 - 21:40 par Invité

» cherche une réponse
Mar 15 Aoû 2017 - 23:12 par Invité

» Résultats concours MAB de chlef
Dim 13 Aoû 2017 - 21:47 par mario

» Démarches Vacations
Sam 12 Aoû 2017 - 15:07 par Invité

» Concours recrutement SBA
Mer 9 Aoû 2017 - 15:44 par wardababa

» Sujets Doctorat informatique avec les corrigés
Lun 7 Aoû 2017 - 18:22 par ImeneMosta

» Sujets Doctorat informatique avec les corrigés
Lun 7 Aoû 2017 - 18:21 par ImeneMosta

Science Actualités
Science Magazine News
Nature Magazine News
Visitors Map
Chat
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 22 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 22 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 142 le Lun 23 Sep 2013 - 22:02

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les différents procédés manuels de Soudage

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Admin Hania


Les différents procédés manuels de Soudage




I) SOUDAGE CHALUMEAU
OU SOUDAGE OXY-ACETYLENIQUE
OU "CHALUMEAU"

Définition
La flamme est due à la combustion du mélange O2 - acétylène (ou H2, gaz de ville ou propane), le mélange étant assuré par le chalumeau. Le métal d'apport est amené si nécessaire manuellement par une baguette. Des flux décapants sont incorporés dans les baguettes.
 Ce procédé est utilisé surtout pour le brasage et le soudobrasage.




Les risques majeurs
les projections et les brûlures si la buse tape dans le métal en fusion (donc port de vêtement en coton ignifugé, couvrant, obligatoire),
les irritations O.R.L. par les fumées dégagées par les décapants,
U.V. peu importants donc des lunettes avec protection 4 à 7 suffisent.



Les vérifications techniques nécessaires et les protections
écran autour du poste de soudage
état des flexibles (fissurations...),
vérification des manomètres sur bouteilles (cassé ou fissuré),
fixation des bouteilles,
état des détendeurs (l'idéal, ce sont les détendeurs indémontables qui sont changés en cas de panne),
clapet anti-retour pare flamme : doit être le plus près possible de la flamme ( il existe des tuyaux avec anti-retour incorporé dans le manche),
sécuristop : en cas de tuyau coupé accidentellement,
graisse et O2 = risque d'explosion, (veiller à la propreté de l'atelier et des vêtements),
fuite O2 : attention aux gants, tissus qui peuvent être imbibés de graisse,

Pour information
- couleur des tuyaux et flexibles :
O2 = bleu (comburant),
H2-acétylène = rouge (combustible)
propane = rouge
- couleur normalisée des bouteilles de gaz :
O2 = blanc
acétylène = marron
butane-propane = bleu.


II) SOUDAGE PAR POINTS
Définition
Soudage sans métal d'apport par passage d'un courant électrique de forte intensité combiné à un effet de pression.



Risques majeurs
risque électrique,
production de projections de particules incandescentes,
bruit car décapage des surfaces en particulier mécanique obligatoire (par meulage, brossage ou sablage).




 
Vérifications à faire et protections
appareil électrique : contrôle périodique,
pas de solvants chlorés lors du décapage,
lunettes à coques latérales,
guêtres, vêtements ignifugés en coton très couvrant,
écran autour du poste de soudage à cause des projections de particules incandescentes.
 

III)  SOUDAGE A L'ÉLECTRODE ENROBÉE
OU "SOUDAGE A L'ARC"
Définition
C'est le procédé le plus couramment employé.
L'électrode fond simultanément avec le métal de base et forme alors le cordon de soudure qui est recouvert d'un laitier protecteur (constitué par l'enrobage de l'électrode). La baguette est tenue dans la main par une pince.


Les risques majeurs
les brûlures,
les projections du laitier lors de la soudure ou lors du piquage après soudure,
les risques de "coups d'arc" car rayonnements U.V. (très importants avec l'aluminium) et rayonnements I.R.,
le risque électrique faible sauf si environnement humide,
les fumées plus ou moins importantes.
 
Vérifications techniques nécessaires et protections
installation du générateur,
raccordements adéquats (câbles d'alimentation, coupe circuit, prise de masse),
état du câble de masse, du câble pince, du porte électrode,
pas de solvants chlorés pour nettoyer les pièces !
protections individuelles +++ (car laitier en projection).
 

IV)  SOUDAGE SOUS PROTECTION GAZEUSE
OU TIG OU SOUDAGE A L'ARGON
Définition

C'est un soudage à l'arc sous flux gazeux neutre (argon, hélium ou argon-hélium) avec électrode non fusible (tungstène pur ou tungstène thorié ou tungstène cérié) et une baguette de métal d'apport.
Le soudeur tient la torche d'une main pour établir l'arc avec la pièce à souder et la baguette de l'autre main pour l'introduire dans le bain de fusion.

Les risques majeurs
brûlures,
coups d'arc,
projections faibles de corps étrangers dans les yeux,
bruit faible sauf avec aluminium,
rayonnements
* I.R. et U.V. +++
*  Rx ionisants en cas d'affûtage des électrodes en tungstène thorié,
poussières de chrome hexavalent et nickel si soudure de l'inox.
 
Vérifications techniques nécessaires et protections
État du poste de soudage : générateur et bouteilles de gaz.
Danger si atmosphère confinée : l'Argon et l'Hélium étant des gaz asphyxiants, il y a danger
si l'Oxygène est inférieur à 10 %.
Si bout des électrodes est rouge (tungstène thorié) ou gris (tungstène cérié) : nécessité d'affûtage car le métal soudé est de l'inox.
Si le bout des électrodes est vert : tungstène pur.
Si le bout des électrodes est blanc : zirconium.



V)  Soudage MAG - MIG ET FILS FOURRES
OU SOUDAGE SEMI- AUTOMATIQUE
OU "SEMI"
Définition


C'est du soudage à l'arc sous flux gazeux avec électrodes fusibles.
Le fil, à la fois métal d'apport et électrode est amené de façon automatique et continue par la torche qui est tenue à la main.
L'arc se forme entre le fil d'apport qui avance automatiquement et le métal de base.
Caractéristique du fil d'apport :
fils pleins ou fils nus dans le procédé MIG (protection par Argon ou Argon-Helium) et dans le procédé MAG (protection par CO2 ou CO2-Argon),
fils fourrés avec ou sans gaz : le fil électrode fourré a une structure tubulaire rempli d'un flux interne.
La bobine de fil est dans un dévidoir : le fil passe par un câble dans la torche. L'arc électrique est envoyé entre la pièce et le fil fusible. Le soudeur appuie sur une gâchette pour dévider le fil.
 
Les risques majeurs


poussières +++ et fumées +++ : surtout oxyde de fer,
dégagement de gaz et notamment du CO avec les fils fourrés, Ozone si MIG sur aluminium,
brûlures,
risques de projections de corps étrangers très importants dans les yeux (métal en fusion),
beaucoup de rayonnements U.V. et I.R.,
beaucoup de bruit lors du meulage.
 
Vérifications techniques nécessaires et protections


Vérifier l'état de poste de soudage.
Le réglage du générateur permet de diminuer les projections.
Présence d'un dévidoir : intervention de l'homme pour tirer sur la gâchette. (La porte doit être fermée).
Diminution du dégagement en CO avec certaines gammes de fils (exemple : gamme écologique de S.A.F).
Haute protection oculaire obligatoire (casque à cristaux liquides et cagoules, verres de protection 11 à 14),
Torche aspirante possible dans le MIG et dans les fils fourrés sans gaz.



[url=#_Hlt376714468]ÉLÉMENTS IMPORTANTS A CONNAÎTRE[/url]
[url=#_Hlt376714468][/url]



Couleurs normalisées des bouteilles de gaz :

  • Oxygène O2..............................................Blanc
  • Acétylène C2 H2......................................Marron clair
  • Butane C4 H10............................................Bleu
  • Propane C3 H8...........................................Bleu
  • Argon.........................................................Ogive jaune
  • Anhydride carbonique CO2.........................Ogive grise
  • Mélange Argon + CO2................................Ogive jaune avec bandes grises
Ne jamais utiliser d'O2 pour ventiler ou sécher les pièces.
Bouteilles d'O2 à l'écart des bouteilles de gaz (>= 6 m) sinon mur de 1,50 m, résistant au feu.
Bouteilles de gaz stockées à l'ombre < 50°.
Aucune matière inflammable à moins de 10 m du poste de soudage.
N° d'échelon des verres teintés pour soudeur :

  • S.O.A. : 4 à 7
  • SAE, SEMI, TIG :


    • pour aide-soudeur : 1 à 4
    • pour soudeur : 9 à 15
Gants :

  • SAE, MIG, MAG : gants en cuir 3 à 5 doigts + manchette
  • TIG : 5 doigts, cuir fin et souple + manchette
Code enrobage des électrodes :
8 classes : A1, A2, A3, A4, B1, B2, B3, B4,
haut risue, 
faible risque
Définition "câble de masse" : câble qui relie le générateur à la pièce à souder.
Permis de feu si travaux d'entretien et de rénovation.
Soudage dans espace confiné :

  • risque électrique important : isolation et surveillance du soudeur,
  • ventilation et contrôle atmosphère continus.
Il existe des détecteurs de gaz, format de poche, pour tester la présence d'O2 et de CO2 dans les espaces confinés.
Dans tous les types de soudure : vérifier la ventilation et favoriser l'aspiration locale.
 
[url=#_Hlt376714668]RÉGLEMENTATION, RECOMMANDATIONS et NORMES[/url]
Arrêté du 14 décembre 1986 : Circuits électriques mis en oeuvre dans le soudage électrique.
Décret du 14 novembre 1988 : Protection des travailleurs dans les établissements mettant en oeuvre des courants électriques.
Recommandations

  • de la Caisse Nationale d'Assurance Maladie


    • R 52 : "Soudage à l'arc avec électrodes enrobées en atmosphère gazeuse"
    • R 119 : "Travaux dans les cuves et réservoirs"

  • de l'INRS


    • Publication ED 009 : Chalumeaux oxy-gaz manuels. Mesures de préventionà adopter lors de l'utilisation.
    • Publication ED 019 : Masques et filtres optiques pour le soudage à l'arc.
    • Publication ED 033 : Soudage électrique à l'arc avec électrode réfractaire TIG. Installation et prévention.
    • Publication ED 360 : Soudage à l'arc
    • Publication ED 668 : Opérations de soudage à l'arc
    • Publication ED 742 : Soudage au chalumeau
Normes :

  •  A 81-040 : Poussières émises par les produits d'apport
  • Classe A 85 : Matériels de soudage à l'arc
  • NFC 15-100 : Installations électriques à basse tension
  • NFS 73-010 : Chaussures de sécurité
  • NFS 73-101 : Spécifications relatives aux protections oculaire
  • NFS 77-104 : Filtres de soudage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum